Marion Fabre

Psychopraticienne à Nogent-sur-Marne

analyse transactionnelle

L’Analyse Transactionnelle (AT) est une théorie de la personnalité et de la communication créée par le psychanalyste Eric Berne dans les années 60.

Etats du Moi, jeux psychologiques, symbiose, scénario, impasse, racket : voici quelques-uns des concepts passionnants et fondamentaux qui composent l’Analyse Transactionnelle.

Cette théorie postule que chaque personne possède en elle la capacité de penser, d’agir et de changer. L’approche de l’AT est à la fois cognitive, émotionnelle et comportementale.

Grace à une grille de lecture riche aux concepts didactiques, l’AT s’attache à identifier les mécanismes internes et externes qui animent nos émotions, nos pensées et nos comportements afin d’en modifier les éléments limitants.

Une psychothérapie intégrant l’analyse transactionnelle a comme fil directeur ce que nous appelons en AT un « contrat ». Il s’agit d’un accord bilatéral entre vous et moi explicitant clairement votre objectif et les étapes nécessaire à sa réalisation. L’analyse transactionnelle s’occupe autant du pourquoi que du comment.

EMDR

Issus des méthodes de travail en thérapies brèves de l’Ecole de Palo-Alto et de sa fondatrice Francine Shapiro,  la méthode de désensibilisation et de retraitement par les mouvements oculaires (Eye Movement Desentitization And Reprocessing) est une méthode d’accompagnement thérapeutique faisant appel aux mouvements des yeux et/ou aux stimulations bilatérales alternées. 

Ces mouvements ont pour objet la désensibilisation de la charge émotionnelle et la reprogrammation d’une croyance positive la remplaçant.

L’EMDR s’appuie sur l’hypothèse du Traitement Adaptatif de l’Information (TAI), système de réparation automatique psychologique inné présent chez tous les êtres humains.

Hypnose ericksonienne

L’hypnose est sans doute l’outil de transformation et d’exploration de soi le plus ancien au monde.

Outil puissant, l’hypnose offre l’accès à différents niveaux de soi en modifiant notre état de conscience.

La communication hypnotique agit sur les mécanismes de traitement de l’information du cerveaux. Elle permet des changements émotionnels, comportementaux et cognitifs signifiants et pérennes.

Un praticien en hypnose connait la manière dont notre cerveau prend l’information et la traite. Il suggère, en cohérence avec l’objectif de son client, des éléments facilitateurs de changement.

Contrairement à certaines idées reçues, l’hypnose n’est une perte de contrôle mais plutôt un élargissement de la connaissance et de la maîtrise de soi.

Un peu comme si, à la manière d’un mode restreint, notre état de conscience ordinaire pouvait parfois limiter notre potentiel de créativité, d’exploration, de prise de conscience et d’action. Les états modifiés de consciences qu’amènent l’hypnose permettent l’ouverture de notre champs des possibles et offrent l’accès à des parties de soi dont les capacités résolutoires peuvent être mobilisées.

IFS (Internal Family Systems)

Le modèle de psychothérapie Internal Family Systems (IFS) a été développé au début des années 80, aux Etats-Unis, par le Dr Richard Schwartz, fondateur du modèle.

Le modèle IFS reconnaît la nature complexe et multiple du psychisme, tel un système, composé d’une multitude de sous personnalités.

Le modèle distingue le « self » comme instance régulatrice, médiatrice, thérapeutique et organisatrice, des sous personnalités appelées « parts ».

Le self et les parts sont dotés d’une capacité relationnelle innée les unes vis-à-vis des autres. Cette capacité innée apparaît affectée lorsque l’individu manifeste des symptômes psychiques résultant d’expériences traumatiques passées.

Restaurer cette capacité relationnelle interne permet à la personne de pouvoir explorer en toute sécurité le monde de ses sous-personnalités, d’accéder aux épisodes passés où les parts traumatisées sont restées figées et de donner à ces parts un soin thérapeutique et réparateur pour le système.

Art thérapie

Si l’art thérapie n’avait qu’une seule intention, ce serait certainement celle de permettre une connexion à nos ressentis.

Grâce à la médiation artistique – ici l’art plastique – vos capacités d’imagination et de création sont mobilisées au service de l’externalisation d’une difficulté, ponctuelle ou récurrente, puis de sa résolution.

L’art thérapie utilise la médiation, puis votre créativité et votre imagination, au service de vos ressentis, pour favoriser des cognitions résolutoires et leur mise en action.

Aucune qualité artistique n’est requise pour cette pratique. Adultes, enfants, adolescents : cette méthode est également pertinente à tout âge.

L’art thérapie est principalement indiquée pour « court-circuiter » un mental qui prend trop de place !

sophrologie

La sophrologie est une méthode psycho-corporelle créée par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo dans les années 60.

La sophrologie est un outil accessible à tous, qui combine des exercices simples de « relaxation dynamique » (mouvements du corps synchronisés à la respiration) à des exercices de visualisation mentale.

Trois principes fondamentaux sont à la base de l’entrainement sophrologique : le principe du schéma corporel comme réalité vécue (perception du corps, reconnaissance du corps énergétique, constat de l’éducabilité des sensations, expérience d’une prise de distance possible entre le corps vécu et ses représentations), le principe de l’action positive (toute action positive suscite une dynamique positive d’ensemble) et le principe de la réalité objective (le thérapeute doit pouvoir percevoir en toute lucidité l’état de conscience dans lequel il se trouve ainsi que celui de son client).

L’état recherché par la sophrologie est un état de mieux être et une harmonie « vivantielle ».

La sophrologie favorise un vécu positif de soi dans la détente, ce qui permet d’appréhender plus positivement l’avenir.